Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Motet BWV 227 de J.-S. Bach / Magnificat de Durante

Motet BWV 227 de J.-S. Bach / Magnificat de Durante

Concerts : Samedi 11 décembre 2021 – 21h00 à Paris 15ème, Eglise Saint-Christophe de Javel – 28 rue de la Convention.

storage?id=1974983&type=picture&secret=QP1zwJqGh4uvcox6BuYaTNNdpG9aYJ51GUwWkl9O&timestamp=1637149466

Programme

  • Magnificat – Francesco Durante 1684 – 1755
  • Motet BWV 227 – Jean-Sebastien Bach 1685-1750
  • Miserere mei Deus – Gregorio Allegri 1582-1652
  • Extrait de la cantate BWV 147 Jesus bleibet meine Freude – J.S. Bach
  • Extrait de la Passion Selon Saint-Jean – Choral In meines Herzens Gründe – J.S. Bach

Magnificat en sib majeur. Francesco Durante, compositeur italien de musique baroque. Entre Naples et Rome puis de nouveau Naples où il mourut en 1755 (d’une indigestion de melon !) il composa une œuvre considérable abordant différents genres. 62 de ses manuscrits sont conservés à la Bibliothèque Nationale de France. Comme bon nombre de ses compositions, le Magnificat n’est pas daté.

Le Motet BWV 227 a été composé par Jean-Sébastien Bach en 1723 pour le service religieux de la veuve du maître de Poste, Johann Jakob Kees.

Miserere mei Deus : Gregorio Allegri, prêtre, ténor et musicien, composa vers 1638 cette œuvre sublime, le Miserere. Le Vatican souhaite en garder l’exclusivité conserve le manuscrit et interdit la reproduction. 150 ans plus tard, en 1770, le jeune Mozart alors âgé de 14 ans entend l’œuvre en la Chapelle Sixtine. A son père, qui se lamentait qu’une telle œuvre ne puisse être entendue en dehors du Vatican, Wolfgang répondit « si père c’est possible ». Le soir même il avait retranscrit la partition après une seule écoute. Une seconde naissance en quelque sorte avec une retranscription légendaire.

BWV 147 Jesus Bleibet Meine Freude. Extrait de la cantate de Jean-Sébastien Bach jouée le 2 juillet 1723 à l’occasion de la fête de la Visitation de la Vierge Marie. Elle est connue sous le nom de Jésus que ma joie demeure.

In meines Herzens Gründe de Jean-Sébastien Bach, est l’un des chorals de la Passion selon Saint-Jean.

Consultez également
Magnificat de John Rutter & Stabat Mater de Josef Gabriel Rheinberger

Magnificat de John Rutter & Stabat Mater de Josef Gabriel Rheinberger

Les chœurs Résonances de Suresnes sont heureux de vous présenter un concert sur le thème de la...

13 février 2022
Misatango et Credo Tango de Martin Palmeri

Misatango et Credo Tango de Martin Palmeri

Le Chœur de Territoire IDF-Centre et le chœur Résonances de Suresnes s’associent pour présenter...

17 décembre 2021
Motet BWV 227 de J.-S. Bach / Magnificat de Durante

Motet BWV 227 de J.-S. Bach / Magnificat de Durante

Concerts : Samedi 11 décembre 2021 – 21h00 à Paris 15ème, Eglise Saint-Christophe de Javel – 28...

17 novembre 2021
Le Requiem de Verdi

Le Requiem de Verdi

Pour le nouveau jumelage musical Suresnes – Hackney, le chœur Résonances de Suresnes et le...

13 décembre 2019
Concert de Noël

Concert de Noël

Un enchantement pour Noël Un véritable enchantement à partager en famille, entre amis à...

18 novembre 2019
Les Choeurs Résonances en partance pour de nouvelles aventures

Les Choeurs Résonances en partance pour de nouvelles aventures

8 décembre 2019 à Suresnes, au Cœur-Immaculé-de-Marie, concert de Noël avec le chœur...

1 septembre 2019